Valorisation et transfert

Vous cherchez à valoriser vos travaux de recherche au sein d'entreprises ? Vous désirez être accompagné dans la création d'une entreprise ?
La valorisation consiste à augmenter la valeur des résultats innovants de recherche pour les transférer vers les acteurs du monde culturel, économique ou sociétal. Bien intégrer la valorisation aux activités de recherche est essentiel. En particulier, avant de publier vos résultats de recherche, n’hésitez pas à contacter les services Valorisation des établissements pour étudier la pertinence d’une protection de la propriété intellectuelle. Vos résultats pourraient être protégeables et ainsi conduire à un transfert pour :
  • Faire bénéficier la population de vos résultats de recherche (nouveaux produits, nouveaux services, etc.) 
  • Contribuer au développement économique et créer de l'emploi
  • Obtenir des moyens supplémentaires pour financer la recherche (notamment au travers de contrats de partenariat avec le bénéficiaire du transfert)
  • Bénéficier des retombées positives sur l'image de marque des établissements pour la formation et pour la recherche (excellence et ouverture vers l'extérieur)
  • Et enfin, maîtriser l'appropriation par des tiers des résultats de recherche : la valorisation est un cercle vertueux !
Les résultats innovants sont des résultats qui sont susceptibles d’être protégés par des actifs de propriété industrielle (brevets, certificats d’Obtention Végétale, dessins et modèles, marques) ou par des actifs de propriété intellectuelle (logiciels, bases de données) ou d’être gardés secrets (savoir-faire comme, par exemple, des méthodes de management, des améliorations de procédés, etc.) et ce quel que soit le domaine scientifique.
En effet, pour valoriser les résultats innovants vers le monde socio-économique et culturel, il est nécessaire que ceux-ci révèlent une valeur économique donc soient matérialisés par un actif de propriété industrielle, intellectuelle ou soient gardés secrets. Si le résultat innovant est publié sans protection préalable, alors il n’a plus de valeur économique : celui qui voudrait l’exploiter ne pourrait pas empêcher un tiers d’utiliser le même résultat à des fins commerciales et n’aurait donc aucun avantage concurrentiel.
Publié le  31 octobre 2019
Mis à jour le 5 mars 2020