Les étudiants de biologie vous mettent au défi !

innovation pédagogique
1 décembre 2019 - 10 janvier 2020Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
les étudiants de biologie créent un loto cellulaire
les étudiants de biologie créent un loto cellulaire
Dans le cadre du Challenge de la créativité organisée par le DLST, l’espace R met à votre disposition des jeux sur le thème de la science, à découvrir jusqu’au 10 janvier 2020.
Nous sommes allés à la découverte de la biologie cellulaire lors du vernissage de l’espace jeux du DLST, au sein de l’espace R. Les élèves se sont rassemblés autour de ce thème dans le cadre du Challenge de la créativité, organisé par les enseignants de biologie. Les documentalistes de l’R y mettent en valeur les jeux de sociétés présentés pour ce projet, pour proposer cette forme d’apprentissage jusqu’aux partiels et la fin du semestre. L’R inscrit cette démarche dans l’espace de travail, mais aussi et surtout pour créer un espace de convivialité et mettre en valeur les productions des étudiants.
 

Le défi de la médiation scientifique

Les élèves ont pris cette initiative pour réviser leurs cours en s’amusant et en favorisant le travail de groupe. Ainsi, nous pouvons découvrir des jeux à visée pédagogique qui intègre défi, quizz et culture, quelques-uns sont mis en ligne. Certains élèves ont choisi de faire découvrir le cours de manière plus personnelle, pas des livres interactifs ou des jeux de plateforme. Par ailleurs, le livre dont vous êtes le héros, « Eugène le brin d’ADN » ayant été le coup de cœur du jury, il sera prochainement reproduit et mit à disposition des élèves.

« Moi j’ai trouvé l’idée dans un rêve […] et puis tout le monde a été d’accord pour me suivre ! »

les étudiants de biologie créent un jeu à partir d'un tube à essai

Des étudiants font découvrir la biologie


L’expérience a été très profitable aux étudiants, qui ont pu effectuer un travail professionnel de médiation scientifique, pratiquer divers outils et cela tout en se réappropriant leurs cours pour mieux le partager. Les créateurs se sont adressés à plusieurs publics et ont créé des niveaux de jeux pour s’adapter aux joueurs.

Ce projet ayant favorisé le partage, les étudiants aimeraient faire perdurer ce genre de projet à l’université. Il a été permit à chacun d‘apporter ses compétences pour créer un projet utile et collectif. La motivation était générale : « Nous nous sommes rendus compte que notre niveau d’investissement était beaucoup plus élevé que la note finale […] surtout par rapport au côté créativité puisqu’on était libre dans nos choix. »
Publié le  20 décembre 2019
Mis à jour le  5 mars 2020