La plaidoirie des étudiants en génie thermique de l’IUT1

innovation pédagogique
le  18 décembre 2019Grenoble - Centre ville
Les étudiants de 1ère année ont été conviés pendant ce semestre à un exercice de style particulier, dans le cadre du cours de communication. Présélectionnés par leurs camarades, les finalistes ont aujourd’hui démontré leurs capacités oratoires autour de la migration, du harcèlement ou encore du sexisme dans la vie étudiante.


Cet événement est né dans le cours de communication suivi par les 1ères années, à la suite du visionnage du documentaire « A voix haute » qui a fait l’unanimité auprès des élèves. Pour eux, il s’agissait de mettre en scène de manière « presque théâtrale » un thème altruiste, qui avait été présélectionné par leurs groupes de TD respectif.


Une plaidoirie au sujet de la vie étudiante

Chaque binôme a mené un travail de recherche sur un thème libre lié de près ou de loin à la vie étudiante. L’objectif était de démontrer leurs points de vue en 180 secondes. Ils ont pu agrémenter leur sujet de micro-trottoir, d’une affiche pour leur oral et de différentes autres mises en scène.

« Ce n’est pas le sujet mais vraiment le jeu d’acteur qui pour moi permet de conquérir l’auditoire. »
 
Les migrants
« Nous sommes tous embarqués dans le même bateau […] car si ce bateau coule nous coulons tous. »

Par exemples, les gagnants, sur le thème de la migration, en renversant la situation actuelle et en se réappropriant les préjugés, y apportent un regard différent. Chiffres à l’appui, ils démontrent la situation inquiétante des personnes exilées et dénoncent ainsi la représentation qui en est donnée, bien loin de la réalité. En mobilisant par exemple l’histoire ou l’économie ils nous amènent jusqu’à la crise environnementale actuelle et donc à une réalité objective où tout le monde peut se reconnaître en tant qu’égal.

« La question n'est pas d'arrêter la migration, c’est impossible. La question ici c'est d'arrêter les guerres et le réchauffement climatique »
 
Le harcèlement scolaire
Ce renversement de situation s’est aussi illustré sur le thème du harcèlement, en développant les causes et effets du harcèlement sur une personne. Chaque orateur jouant un rôle bien établit, ils dialoguent ensemble pour nous démontrer ce qui les rapproche réellement. Ils illustrent cela en mobilisant des concepts importants comme la normalité, le groupe et la notion de bouc-émissaire… et proposent alors une solution où tout le monde peut se retrouver et finalement créer du lien.

"La honte c'est un sentiment que vous pouvez multiplier par deux, voire par dix, quand on n’est pas intégré à un groupe"
 

Des étudiants convaincus et convaincants

De leur thème initial, les étudiants ont acheminé le public vers des sujets plus larges que le leur, afin de toucher le plus de monde possible. Exercice réussi en vue des applaudissements dans la salle.

Nous avons donc observé beaucoup d’enthousiasme pour cet évènement, qui a été une manière d’allier un travail rigoureux avec un exercice plus créatif. En effet, le but étant de défendre une cause, il a fallu être convaincu et convaincant, ce qui est loin d’être une chose facile. Cela a été apprécié dans une filière très technique, car il a été permis au futurs professionnels d’envisager des difficultés liées à l’expression.
Cet exercice a donc pu faire travailler le discours des élèves pour apporter différentes perceptions à un sujet. Cela pourra notamment servir à ceux qui se dirigeront vers l’enseignement à partager leurs idées plus facilement, en apportant plus d’horizontalité à un sujet, et donc d’accessibilité.
« L’oral est vraiment important aujourd’hui savoir parler est très important que ce soit pour expliquer quelque chose ou transmettre quelque chose, et même pour l’emploi »
Publié le  20 février 2020
Mis à jour le  13 mars 2020