Projet ChA(I)SE : des nouveaux espaces d'enseignement pour favoriser le travail de groupe

L’idée principale du projet ChA(I)SE est d’avoir un lieu, un ensemble des salles, qui soit propice à des pédagogies actives sans avoir besoin d’aménager des salles à chaque utilisation. Avec ces nouvelles salles, on peut faire de l’apprentissage par problème, de la classe inversée, du travail de groupe dans des conditions optimales. Toutes ces pratiques pédagogiques sont des pédagogies dites actives.

Dans ce projet, la première étape a été l’achat des chaises et des tables. Ces salles aménagées, sont essentiellement utilisées pour "la classe inversée". Dans la classe inversée il y a vraiment l’idée de rendre les étudiants acteurs de leur apprentissage, plutôt que récepteurs de connaissances. En amont de la séance, les étudiants doivent visionner des vidéos. Ces vidéos transmettent le contenu du cours magistral. 

Découvrez l'interview de Fanny Poinsotte et Nicolas Ruty, porteurs du projet :

Un cours en classe inversée

Lorsque les étudiants arrivent à la séance, ils sont invités à travailler par groupe de 6 comme ils peuvent faire dans un cours conventionnel de travaux dirigés. Les enseignants ne sont pas là pour leur donner la correction mais plutôt pour les aider à trouver la solution de l’ensemble des exercices. Dans ces cours on inverse le temps d’apprentissage par rapport à un cours traditionnel. En classe inversée, les étudiants apprennent chez eux et mettent en pratique leurs connaissances pendant la séance avec le professeur.

La mobilité des salles

Une fois que les étudiants prennent l'habitude de travailler dans ce type de salle, ils s'installent de manière autonome pour travailler en groupe. Cela permet de mixer les étudiants selon leurs différences de niveau. Les groupes peuvent être formés de niveau homogène ou hétérogène. Dans tous les cas, la disposition de la classe permet aux "plus faibles" d'interroger les "plus forts" pour construire des réponses.  En parallèle, les enseignants peuvent circuler d'un étudiant à l’autre pour comprendre leurs problèmes, et instaurer une atmosphère bienveillante. Lors de l’aménagement de la salle, il est important de prévoir une place pour que l’enseignant puisse s’installer à la table des différents groupes afin de répondre à leurs questions facilement.

Les perspectives du projet ChA(I)SE

Les porteurs du projet ChA(I)SE à Grenoble INP - Phelma, Fanny Poinsotte (enseignante en électronique et en physique) et Nicolas Ruty (enseignant en électronique, en physique et en informatique) sont confiants : 

A l'avenir, 3 salles ne seront pas suffisantes. Il va falloir mettre en place plus des salles similaires. Dès la 1ère année, sans avoir fait beaucoup de publicité, les salles ont déjà eu un bon taux de remplissage. Les étudiants viennent y travailler même quand il n’y a pas de cours et les professeurs utilisent ces salles pour leurs réunions de travail.


Depuis que ces salles sont aménagées, d'autres enseignants d’électronique se sont mis à fonctionner en classe inversée. Le projet ChA(I)SE permet de supprimer les freins logistiques à la mise en place de pédagogies actives. Il met également en avant la classe inversée et le travail de groupe au sein de l'établissement.
 

Mis à jour le  14 avril 2021