CongrèsRecherche

4e Congrès de l’Association d’études Manuel Vázquez Montalbán

30 novembre 2017 - 2 décembre 2017
Le Congrès de l’Association d’études Manuel Vázquez Montalbán se tient pour la première fois hors de Barcelone, et c’est l’Université Grenoble Alpes qui a été choisie pour le recevoir.
Outre que Manuel Vázquez Montalbán a été nommé docteur Honoris Causa de l’Université Stendhal l’année de son décès, en 2003, ce choix est l’œuvre des professeurs de l’UFR de langues étrangères de l’UGA, Jean-François Carcelen et Georges Tyras, deux spécialistes de littérature espagnole contemporaine qui ont consacré à l’illustre écrivain barcelonais, disparu depuis maintenant quatorze ans, bien des recherches dans le cadre de leur laboratoire, l’ILCEA4-CERHIUS, dont l’activité et l’attractivité ne se démentent pas.

Ce 4e Congrès aura lieu les 30 novembre et 1 et 2 décembre prochain, et réunira outre l’équipe des fondateurs de l’Association, brillants montalbanistes disséminés dans le monde (Mari Paz Balibrea, Angleterre ; José María Izquierdo, Norvège ; José Saval, Écosse ; Frances Salgado, Espagne ; José Colmeiro, Nouvelle Zélande ; Georges Tyras, France), les chercheurs – espagnols, italiens, français – les plus actifs en la matière. A noter que quatre communications seront présentées par de jeunes chercheurs formés ou en poste dans notre université. Et que par ailleurs, deux écrivains espagnols de premier plan, Carlos Zanón et Daniel Vázquez, ainsi que les deux traductrices « historiques » de Montalbán, Michèle Gazier et Denise Laroutis, participeront aux travaux du Congrès.

La quinzaine de communications et les deux conférences plénières qui constitueront le menu scientifique du Congrès auront pour objectifs autant de faire un état des lieux de la recherche montalbanéenne que d’ouvrir de nouvelles perspectives critiques. Une place importante sera bien entendu faite au célèbre personnage de Pepe Carvalho, le détective qui a favorisé l’acclimatation en Espagne de la fiction policière, mais les différents genres que Manuel Vázquez Montalbán a cultivé au long de quarante années d’une carrière littéraire prolifique – le roman de la mémoire, la nouvelle, l’essai, la poésie, le journalisme d’opinion, sans oublier la gastronomie ou la chanson populaire – feront l’objet d’une approche attentive. Et seront également évoqués, pour finir, quelques uns des moments les moins connus mais aussi les plus fertiles de la biographie de Montalbán : sa relation critique avec le socialisme ouvrier espagnol, son approche su Service Universitaire du Travail, sa condamnation à la prison pour activité séditieuse.

C’est donc à un Congrès d’une grande richesse que l’on s’attend, qui fera honneur à l’Université qui l’accueille et permettra à n’en pas douter de célébrer dignement la figure d’un des plus grands écrivains espagnols du XXe siècle.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bâtiment Stendhal
Salle des actes
Mis à jour le 6 novembre 2017