Journée d'étudeRecherche
Transition énergétique et transition urbaine en Chine : le cas de la pollution atmosphérique
le 24 novembre 2017De 8h30 à 16h30
Cette journée d’étude vise à mieux caractériser la transition énergétique et transition urbaine en Chine dans une approche interdisciplinaire.
En Chine, les dégradations écologiques majeures dues à la stratégie de développement nationale imposent aujourd’hui une contrainte forte au modèle de croissance. C’est avant tout la question de l’énergie qui focalise notre attention lors de cette journée. Nous partons de l’hypothèse que l’économie chinoise est entrée dans un processus de transition énergétique, entendue comme « un projet normatif dont l’objectif est de tendre vers un modèle énergétique durable (Chabrol et Grasland, 2014, p. 1). En Chine, la forte présence de l’Etat, mais aussi la libéralisation progressive de l’économie, incitent à analyser la transition énergétique sous un double point de vue : celui de la gouvernance énergétique d’une part, et celui des logiques économiques à l’œuvre d’autre part.

La question de la transition énergétique peut aussi être abordée sous l’angle des villes chinoises. Dans les villes les plus riches comme Pékin ou Shanghaï, les déterminants de la pollution se modifient graduellement : à une consommation massive de charbon se substitue un trafic routier en forte augmentation (Wang et Hao, 2012). La problématique des déplacements quotidiens est ainsi au centre des préoccupations énergétiques. La question des villes nouvelles (eco-cités) ou l’intégration de nouvelles technologies (smart cities) peuvent être aussi envisagées comme des solutions à la réduction de l’impact environnemental et donc in fine à la pollution atmosphérique.

Renseignements et inscriptions

creg.univ-grenoble-alpes.fr

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle Jacques Cartier
Maison des langues et des cultures
1141 Avenue Centrale
38400 Saint-Martin-d'Hères

Publié le  31 octobre 2017
Mis à jour le  31 octobre 2017