Pierre Hainaut, professeur à l'Université Grenoble Alpes, nouveau président du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes

le 13 février 2020
Pierre Hainaut, professeur à l'UGA, nouveau président du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes
Pierre Hainaut, professeur à l'UGA, nouveau président du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes
Le professeur Pierre Hainaut a été nommé président du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) lors du Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS) qui s’est tenu le 5 février 2020 en présence de Pascal Mailhos, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Pierre Hainaut succède ainsi à Véronique Trillet-Lenoir, présidente du Cancéropôle CLARA depuis 2013 et qui a souhaité passer le relais suite à son élection comme députée européenne en mai 2019.

Docteur en Sciences Biologiques, Pierre Hainaut est diplômé de l’Université de Liège en Belgique. Après ses post-docs en France et au Royaume-Uni (1988-1994), il a rejoint le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC, Organisation Mondiale de la Santé) en 1994, où il a occupé à partir de 1999 le poste de responsable de la de Carcinogénèse Moléculaire.

Nommé professeur en Biologie du Cancer en 2014, il est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche translationnelle à l'Université Grenoble Alpes. En tant que praticien au CHU Grenoble Alpes, il développe l’accès à l’innovation thérapeutique au bénéfice des patients.

Depuis 2015, il dirige l’Institut pour l’Avancée des Biosciences (IAB - UGA / Inserm / CNRS) regroupant près de 300 chercheurs sur le thème « Epigénétique-Environnement-Plasticité Cellulaire et Cancer ».

Pierre Hainaut est réputé internationalement pour ses travaux sur les mutations du gène TP53, le gène le plus souvent muté dans les cancers. Il est notamment connu pour ses travaux sur les effets mutagènes du tabac, sur les cancers du foie et sur le syndrome de Li-Fraumeni, une forme de prédisposition au cancer causée par la transmission héréditaire de mutations de TP53. Il est l’auteur de plus de 400 publications internationales et de plusieurs ouvrages de référence, dont une récente Encyclopédie du Cancer.

En tant que président du Cancéropole, Pierre Hainaut poursuivra la dynamique d’excellence scientifique et de fédération des acteurs de l’innovation, portée par le CLARA depuis sa création en 2003. Dans la continuité de l’action menée par Véronique Trillet-Lenoir, son programme visera à promouvoir l’innovation à l’échelle du territoire régional, intégrant la prévention, l’environnement, l’innovation thérapeutique et technologique et la réduction des inégalités qui majorent les risques de décès par cancer. Ces actions viseront à inscrire le CLARA comme territoire-pilote et démonstrateur à l’échelle Européenne pour le développement de nouvelles solutions pour lutter contre le cancer.

« Nous avons toujours porté, Pierre Hainaut et moi, les mêmes valeurs et les mêmes ambitions pour la lutte contre le cancer. Pierre dispose de tous les talents nécessaires à piloter le Cancéropôle vers les futurs grands défis régionaux et européens. Sa nomination est une chance pour tous les chercheurs et les patients de la région » déclare Véronique Trillet-Lenoir, Députée européenne, Conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes.

« Depuis sa création, le CLARA s’est affirmé comme un intégrateur des acteurs, un accélérateur des actions et un démultiplicateur des moyens qui a grandement contribué à donner une cohérence et une visibilité unique à la recherche sur le cancer en Auvergne-Rhône-Alpes. À l’heure du lancement de la consultation pour le plan cancer européen, ceci place notre région au premier plan national et européen pour être leader dans le développement d’une vision intégrée, territoriale, de lutte contre le cancer » déclare Pierre Hainaut.
Publié le  13 février 2020
Mis à jour le  14 février 2020