Les dispositifs incitatifs

Afin de soutenir les points clés de la chaîne de valorisation et de faciliter les interfaces entre la recherche et le milieu socio-économique et culturel, deux dispositifs ont été mis en place : un dispositif de pré-maturation et un dispositif de laboratoires communs.

Le tissu grenoblois est particulièrement riche en structures d’accompagnement à la valorisation, au transfert de résultats et aux relations entre laboratoires et monde socio-économique et culturel. Citons en premier lieu, la SATT Linksium, qui conjugue deux métiers : le transfert de technologies et la création de startups, puis les filiales FLORALIS et Grenoble INP Entreprise, mais également les fondations Grenoble INP et UGA. Les Instituts Carnot contribuent également au développement de la recherche partenariale en professionnalisant la démarche des laboratoires vers les entreprises et le monde socio-économique : Energies du Futur, CEA Leti, LSI (Logiciel et Systèmes Intelligents), PolyNat (éco-conception de matériaux biosourcés performants et innovants), Inria et INRAE.

Les dispositifs mis en place

Le dispositif de pré-maturation

L’Idex "Université Grenoble Alpes" a permis d’initier un dispositif visant à accélérer le transfert de résultats de la recherche vers des produits, des méthodologies ou des services et à soutenir la phase de pré-maturation en amont des actions de la SATT Linksium. L’objectif est de pouvoir développer un prototype démonstrateur, réaliser une preuve de concept ou encore mettre à l’épreuve une méthodologie. A la fin du projet, des opportunités de transfert ou de réalisation de contrats financés par des acteurs du monde culturel, économique ou sociétal sont attendues.

Depuis 2017, 14 projets de pré-maturation ont été initiés et ont permis de lever plus de 1,5 M€ de financements auprès de partenaires privés et publics.

2 projets sont actuellement en phase de maturation auprès de la SATT Linksium : l’un sur une approche antivirale ciblant les sucres (GLYCOFLU), l’autre sur le développement d’un candidat médicament pour la maladie de Huntington Transglyc.

3 projets sont en phase de montage d’une candidature en maturation d’ici la fin de l’année 2020 dans les domaines de l’énergie et les réseaux électriques, l’environnement et les polluants atmosphériques ou le développement de nouveaux iminosucres.

Le dispositif de laboratoires communs (LabCom)

L’Idex "Université Grenoble Alpes" a permis d’initier un dispositif visant à inciter les laboratoires à créer de nouveaux partenariats ou renforcer les collaborations existantes avec des acteurs du monde culturel, social et économique par la mise en place de laboratoires communs.

7 LabCom ont ainsi été créés dans les domaines tels que les sciences des données, la santé, les géosciences et l’environnement, les matériaux et l’ingénierie. Plusieurs start-up du bassin grenoblois et des collectivités locales ou régionales sont engagées dans ces projets.

Cette initiative a permis de lever 5,4 M€ de fonds auprès des partenaires industriels impliqués dans ces projets pour 1 M€ investis par l’Idex "Université Grenoble Alpes".

Consulter l'appel à projets Innovation Grant
Consulter la liste des projets de prématuration
Consulter la liste des projets de laboratoires communs

Focus : le projet InnOvalie pour "Innovation au service de l'Ovalie"

Projet mené en partenariat avec le Football Club de Grenoble Rugby (FCG Rugby).

L’utilisation des données dans le sport professionnel a considérablement augmenté ces dernières années. Cette tendance s’accélère, le volume de données disponibles pour les équipes professionnelles s’accroissant de manière exponentielle. Cette masse de données considérable, à ce jour peu ou mal exploitée, présente un potentiel de valorisation extrêmement fort tant en terme d’aide à l’optimisation de la performance sportive, qu’en terme d’aide à la prévention des blessures et à l’optimisation du retour à l'activité. Il s’agit des deux priorités majeures de l’ambition du FCG Rugby.

Ce LabCom, résolument interdisciplinaire, bénéficie de l’expertise de laboratoires de l'Université Grenoble Alpes reconnus dans les sciences du sport et du mouvement humain (AGEIS) et les sciences de l’ingénieur et de l’informatique et des mathématiques appliquées (LJK).

Il s’inscrit dans la stratégie scientifique du site grenoblois, en forte interaction avec l'Institut MIAI Grenoble Alpes, la fédération de recherche MaiMoSiNE, l’IRT Nanoelec et l’Institut Carnot Logiciels et Systèmes Intelligents.

Le projet InnOvalie a déjà permis d’initier, des collaborations avec d’autres acteurs nationaux et internationaux de monde sportif, préfigurent la définition d’un projet IA / Sport / Santé de plus grande envergure.



 
Publié le  17 juillet 2020
Mis à jour le 30 juillet 2020