Le contrat plan état-région (CPER)

Le contrat de plan état-région (CPER) organise la convergence de financements en faveur des projets structurants dans les territoires. Elle permet ainsi la mise en cohérence des politiques publiques sur les territoires.
Le travail collaboratif de l'ensemble des institutions présentes sur le site et la capacité à traiter des projets de grande ampleur, ont permis au site de Grenoble d'être l'un des sites les plus avancés dans la réalisation de ses opérations, avec l'engagement d'une soixantaine d'opérations immobilières sur la période 2011-2023 totalisant un investissement de plus de 500 millions d'euros (bâtiments et infrastructures).

IMAG
Le nouveau bâtiment IMAG sur le campus de Saint-Martin d'Hères.
Parmi les 60 opérations prévues (74 000 m²), on compte 40 bâtiments livrés (les terrains de rugby, le bâtiment IMAG, la salle de spectacle et de création EST, les nouveaux locaux de Sciences Po Grenoble, le nouveau restaurant Intermézzo, la Maison de la Création et de l'Innovation (MACI), sur le domaine universitaire, le bâtiment GreEn-ER, une nouvelle résidence universitaire, sur la presqu'île scientifique...), dont certains depuis plus de 3 ans, une quinzaine de projets de construction et d'aménagement en cours de chantier (Institut de formation des professions de santé, la réhabilitation complète de la résidence Fauré...), 8 autres largement engagés (le bâtiment Climat Planète, le nouveau Pôle de services aux étudiants...).

Les programmes de l'opération Plan Campus intègrent ainsi une stratégie globale à long terme qui vise à conforter le pôle d'excellence grenoblois recentré sur deux sites majeurs, le premier sur le campus de Saint-Martin d'Hères / Gières (étendu au CHU Grenoble Alpes) et le second sur la presqu'île scientifique où les organismes de recherche nationaux et les grands instruments internationaux sont implantés.

La construction au service de la rénovation

Afin de respecter les coûts, les délais, et les objectifs de développement durable, mais aussi de permettre une continuité de service pour l'activité des laboratoires et des filières de formation, les constructions neuves réalisées dans un premier temps ont permis dans un second temps des réhabilitations complètes en site non occupé. Cette approche permet aujourd'hui de mettre en place une nouvelle série de projets financés par le CPER et par les crédits de l'opération Campus, centrés sur la réhabilitation des bâtiments existants et libérés lors de cette première phase. À l'issue des opérations de construction neuve, tous les bâtiments universitaires ou CROUS libérés seront soit cédés, soit démolis, soit reconvertis après restructuration lourde incluant une réhabilitation fonctionnelle et thermique.

Les étudiants au cœur de l'opération

Au centre des préoccupations du Plan campus grenoblois, les opérations "vie du campus" ont compté parmi les chantiers importants, toute une série de bâtis étant consacrés à cette thématique.

L'ensemble des résidences dégradées auront été réhabilitées ou démolies et remplacées par des constructions neuves avec une augmentation significative de la capacité d'accueil. Les 700 lits vétustes sur le campus avant le démarrage de l'opération campus, seront remplacés par 1259 lits neufs à l'issue des programmes de réhabilitation et de construction.

L'ensemble des restaurants auront également été démolis et remplacés par des unités neuves, permettant l'augmentation significative du nombre de repas (4400 repas/jour contre 2950 repas/jour avant l'opération), l'abandon d'unités de production inadaptées, l'évolution de l'offre vers des formules nouvelles plus adaptées aux besoins des étudiants et le rapprochement des lieux de restauration des lieux de vie et d'études.

Enfin, l'ensemble des services et bâtiments du CROUS et de l'université dédiés à la vie étudiante, jusqu'alors dispersés en 15 implantations sur 3 sites auront été regroupés dans un seul bâtiment reconditionné, le futur Pôle de Services. L'opération campus a permis de financer de nombreuses autres opérations dédiées à la vie étudiante et notamment aux réhabilitations des équipements sportifs, pour lesquels l'effort est à poursuivre.

Vers une réhabilitation énergétique du patrimoine

Les universités ont un besoin impérieux de pouvoir poursuivre l'effort entrepris à l'occasion de l'opération Campus et souhaitent engager, dans les années qui viennent, un programme conjoint de réhabilitations axé pour l'essentiel sur la performance énergétique du patrimoine. Dans ce contexte, se prépare une troisième séquence d'opérations, centrée sur la transition énergétique. L'Université Grenoble Alpes souhaite ainsi augmenter la part d'énergie renouvelable pour l'ensemble du parc des bâtiments existants pour une meilleure maîtrise des usages et des consommations.
 
GreEn-R
Escape
Mis à jour le 8 janvier 2020