La charte européenne du chercheur et le code de conduite pour le recrutement

En février 2020, l’Université Grenoble Alpes (UGA) a signé la Charte et le Code et a déclaré son engagement dans la démarche HRS4R en vue d’obtenir le label "HR excellence in research", reconnaissant la démarche et les mesures prises pour mettre en œuvre les principes énoncés. La Commission européenne a reconnu l’adhésion de l’UGA aux 40 principes de la Charte et du Code. Grâce aux groupes de travail organisés avec la communauté, le groupe projet a pu identifier les actions à mettre en place afin d’entrer en conformité avec les 40 points définis dans la Charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement.

Qu’est-ce que la Charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs ?

Dès l’an 2000, l’Europe se fixe pour objectif d’augmenter de 700 000 à 1 000 000 le nombre de chercheurs en Europe. Il s’agit pour l’Europe de garder sa place de leadership en matière de R&D dans un contexte mondial de plus en plus compétitif, tout en faisant face au vieillissement de sa population. Afin d’attirer les meilleurs chercheurs du monde et encourager les jeunes à poursuivre leurs parcours dans les carrières scientifiques, la Commission européenne publie en 2005 la Charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs (C&C). Cette recommandation qui s'adresse aux États membres, aux employeurs, aux bailleurs de fonds et aux chercheurs, définit les rôles, les responsabilités et les droits des chercheurs et de leurs employeurs ou bailleurs de fonds dans l’exercice des missions de recherche et d’enseignement et dans le développement des parcours professionnels. Le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs a, quant à lui, pour objet d'améliorer le recrutement des chercheurs, notamment en rendant les procédures de sélection plus équitables et transparentes et propose diverses méthodes pour évaluer le mérite sans discriminations directes ou indirectes.

A quoi s’engagent les entités signataires de la Charte et du Code ?

Les entités qui adoptent la Charte et le Code, textes en eux-mêmes non contraignants, s’engagent à faire évoluer leurs pratiques de ressources humaines pour atteindre les objectifs fixés par ces textes et respecter les principes et valeurs qu’ils portent. L'objectif de la Charte et du Code est de généraliser, au sein de l'Union européenne, les bonnes pratiques en termes de recrutement, de conditions d'emploi et de travail des chercheurs :
  • Harmoniser les pratiques des divers États ;
  • Faciliter la mobilité ;
  • Et augmenter l'attractivité de la recherche, levier incontesté de la compétitivité économique européenne et de l'emploi, en proposant de réelles perspectives de carrières.
Publié le  15 juin 2020
Mis à jour le 24 juin 2020