L'Université de Grenoble se construit depuis 1339. Découvrez les dates marquantes de son histoire.
Née en 1339, l’université de Grenoble est l’une des toutes premières universités françaises. Elle prendra réellement son essor au XIXe siècle avec la création des différentes facultés de sciences, droit, lettres puis celle des universités disciplinaires en 1971.

L’excellence du site en recherche, formation et innovation, et l’efficacité de la coopération entre les acteurs ont été reconnus par l’obtention du label "Initiative d’excellence" (Idex) en janvier 2016. Ce prestigieux label distingue une dizaine de sites universitaires en France pour favoriser
leur rayonnement international.

Depuis la création en 2016, d’une seule grande université pluridisciplinaire, l’Université Grenoble Alpes, avec ses partenaires, grandes écoles et organismes de recherche du sillon alpin, est engagée dans une dynamique de site Univ. Grenoble Alpes dans l’objectif de faire rayonner au
niveau international l’expertise grenobloise en termes de formation et de recherche.

Les dates marquantes

 

2016

Fusion des trois universités grenobloises  : Université Joseph Fourier (Grenoble 1), Université Pierre-Mendès-France (Grenoble 2), Université Stendhal (Grenoble 3). La nouvelle université se dénomme désormais Université Grenoble Alpes. Elle a pour ambition d’être encore plus visible à l’international et ainsi d’attirer les meilleurs étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs.

1996

Inauguration de l'Institut de la communication et des médias de l'Université Stendhal.

1990

Création de l'antenne de l'Université Joseph Fourier à Valence avec l'ouverture du DEUG "Sciences, structures et matière".

1989

Ouverture du Centre de Valence de l'Université Stendhal.

1971

Création de trois universités disciplinaires qui regroupent les anciennes facultés : l’université scientifique et médicale (Grenoble 1), l’université des sciences humaines et sociales (Grenoble 2), l’université des langues et des lettres (Grenoble 3) et création de l’Institut Polytechnique de Grenoble.

1962

Création de la faculté mixte de médecine et de pharmacie de Grenoble.

À partir des années cinquante

Installation de grands organismes de recherche à Grenoble (CEA et CNRS).

1947

Fondation de l'association des amis de l'université de Grenoble qui confirme les liens féconds unissant l'université et l'industrie.

1904

Mise en place de l'Institut de phonétique, puis de l'Institut de géographie alpine.

1896

Fondation du Comité de patronage des étudiants étrangers rattaché à la Faculté des Lettres, qui deviendra le Centre universitaire d'études françaises (CUEF) de Grenoble (intégration du CPEE à l'Université Stendhal en 2012).

1879

Inauguration du Palais de l’Université de Grenoble place de Verdun qui regroupe alors 340 étudiants. Grenoble devient le siège d'une académie regroupant les facultés de Droit, Lettres et Sciences.

1841

Création de l'Ecole préparatoire de médecine et de pharmacie.

1811

Installation de la Faculté des Sciences par Joseph Fourier, mathématicien et préfet de l'Isère.

1808

L'Empereur Napoléon crée l'université Impériale.

1806

Création de l'Ecole de Droit de Grenoble qui deviendra plus tard la Faculté de Droit.

Du XIVe au XIXe siècle

L'Université de Grenoble subit une histoire à éclipses due à la concurrence tenace de l'Université de Valence créée en 1452 par Louis XI et à l'aura prestigieuse de l'Université de Paris qui attire en son sein les meilleurs étudiants : Champollion, Stendhal, Berlioz, pour ne citer que les plus célèbres. Fermée en 1367, puis réouverte à de nombreuses reprises, elle disparaît à nouveau en 1793 lors de la Révolution Française.

1339

Création d'une université à Grenoble regroupant quatre sections : médecine, arts libéraux (sciences et lettres), droit canon et droit civique. Installée par le Dauphin Humbert II dans la Tour de l'Isle annexée à l'actuel musée de peinture, l'Université de Grenoble tente dès sa naissance d'imiter la Sorbonne et de rivaliser avec sa consœur de Lyon.