Le neurochirurgien et physicien Alim-Louis Benabid a révolutionné le traitement de la maladie de Parkinson et d'autres maladies neurologiques grâce à la stimulation cérébrale profonde (SCP) à haute fréquence.
Le neurochirurgien et physicien Alim-Louis Benabid a révolutionné le traitement de la maladie de Parkinson et d'autres maladies neurologiques grâce à la stimulation cérébrale profonde (SCP) à haute fréquence. Consistant à stimuler électriquement certaines régions du cerveau via une électrode, son procédé permet de limiter efficacement les tremblements des malades. Ce "pacemaker pour le cerveau" est aujourd'hui utilisé dans le monde entier et a déjà permis de changer la vie de plus de 150 000 patients, qui peuvent de nouveau mener une vie autonome et fonctionnelle. 
Professeur émérite à l’Université Grenoble Alpes, ancien praticien hospitalier au CHU de Grenoble, président du directoire du centre de recherche biomédical français Clinatec, Alim-Louis Benabid a reçu le prix de l'Inventeur eureopéen en juin 2016 à Lisbonne. Le Prix de l'inventeur européen est l'une des compétitions européennes les plus prestigieuses de sa catégorie.

Une carrière hospitalo-universitaire exceptionnelle

Après son diplôme de médecine à l'université Joseph Fourier (Université Grenoble Alpes depuis 2016) en 1970, Alim-Louis Benabid réussit un doctorat de physique en 1978. Son point de vue unique a permis d'ouvrir la voie à d'innombrables améliorations des dispositifs thérapeutiques de stimulation cérébrale profonde (SCP), comme la conception des électrodes et des appareils de fixation. Pendant sa carrière médicale, Alim-Louis Benabid a été neurochirurgien (à partir de 1972), professeur de médecine expérimentale à l’université Joseph Fourier (à partir de 1978), professeur de biophysique de 1983 à 2007 et a dirigé le département de neurochirurgie du CHU de Grenoble. Il a également été directeur de l'unité Inserm 318 "Neurobiologie préclinique" de 1988 à 2006. 
Conseiller scientifique auprès du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) depuis 2007, Alim-Louis Benabid associe aujourd’hui ses recherches à celles menées dans le champ des nanotechnologies, dans le cadre du projet Clinatec. Membre de l’Académie des Sciences, il est aussi l'un des co-lauréats du prestigieux Prix Lasker 2014 pour la recherche clinique.
Mis à jour le  8 février 2018