Faculté de Droit (2ème tranche) © Agence Patriarche
Faculté de Droit (2ème tranche) © Agence Patriarche
L’opération immobilière partenariat public privé des sciences humaines et sociales est sur les rails.

Le contexte

Cette opération immobilière se situe sur le domaine universitaire de St Martin d’Hères et va permettre la réhabilitation complète du bâtiment de l’UFR Sciences humaines et sociales, ainsi que la construction de 3 nouveaux bâtiments : un bâtiment pour la Faculté de droit, un bâtiment de salles pédagogiques mutualisées et un espace scénique transdisciplinaire.

Les objectifs de développement durable

Au niveau des performances techniques et environnementales, les consommations énergétiques seront inférieures de 20% à celles imposées par la règlementation thermique en vigueur, grâce à une bonne isolation de leur enveloppe (isolation par l’extérieur), des toitures végétalisées, des équipements très performants (récupération de chaleur sur l’air extrait pour la ventilation, modulation des débits en fonction de l’occupation…). En termes de source énergétique pour le chauffage et le rafraîchissement, les 3 bâtiments seront raccordés au réseau de chaleur urbain et produiront du froid en utilisant la géothermie (eau de nappe).

La livraison

Les travaux devraient commencer dès avril 2016 et les livraisons des bâtiments s’échelonneront entre mai 2017 et novembre 2018, permettant de passer d’anciens bâtiments qui ne répondent plus ni aux besoins fonctionnels ni aux standards énergétiques à des bâtiments performants intégrant des espaces pédagogiques et de travail adaptés aux nouveaux usages de l’enseignement supérieur.

Les partenaires

Dernière opération en mode "PPP" du Plan Campus de Grenoble, le contrat a été signé en juillet 2015 entre la COMUE et le groupement représenté par le constructeur FAYAT (4ème groupe du BTP en France), pour un montant d’investissement de l’ordre de 40 millions d’euros TTC.

Le groupement comprend entre autre l’agence d’architecture PATRIARCHE (Grenoble) et les sociétés de maintenance COFELY INEO et COFELY AXIMA. Ces dernières auront à assurer la maintenance des bâtiments sur 25 ans.

Mis à jour le 26 janvier 2016