À l'université, pour la majorité des licences, vous êtes amenés à suivre des cours qui ont un format différent de ceux du lycée. Trois types de cours sont proposés, avec des attentes différentes.
Mais, au-delà des cours suivis à l'université, un travail personnel est indispensable pour valider chaque année d'études.

Le travail universitaire


Le cours magistral (CM)
Il consiste en un exposé, par un enseignant, des connaissances relatives à la discipline. Le rythme et la dynamique du cours magistral sont très différents des cours dispensés dans l'enseignement secondaire. La présence aux cours magistraux est obligatoire, bien que l'assiduité ne soit pas vérifiée. Elle permet aux étudiants d'entendre le cours (mémoire auditive), de prendre l'habitude de suivre un discours ordonné et logique, de se familiariser avec une argumentation, un langage, des notions qu'ils doivent connaître et être capables de maîtriser.

Élément primordial également, la prise de note rapide et adaptée. Les notes constituent le premier support de travail des étudiants. Il faut donc apprendre à la maîtriser dès les premières heures de cours. Si elle est indispensable, elle n'est cependant pas suffisante. Vous devez compléter vos notes de cours par des lectures de bibliographies conseillées. Cela signifie que, pour une heure de cours, vous devrez envisager de consacrer au minimum un temps à peu près équivalent pour l'assimiler (relecture, complément par des lectures…).

Les travaux dirigés (TD)
Certains cours magistraux sont assortis de séances de travaux dirigés organisées chaque semaine par groupes de 30 étudiants. Les TD ont pour but, à travers des exercices d'application, de faire acquérir aux étudiants les méthodes propres à la discipline et de préciser les savoirs fondamentaux. Afin de préparer ces séances de travaux dirigés des exercices peuvent être demandés en vue de la séance (ex. : dissertation, commentaire de texte, cas pratique...).

Ils permettent de vérifier que les connaissances indispensables ont été acquises par les étudiants et que le cours magistral a été assimilé.

Les travaux pratiques (TP)
Ils permettent la mise en œuvre d’une démarche expérimentale pour résoudre un problème donné en lien avec les connaissances étudiées en cours magistral.

Ils ont pour but de faire acquérir aux étudiants une méthode scientifique (hypothèses, protocole expérimental, expérimentation, collecte et interprétation des résultats), de leur apprendre à choisir, manipuler et utiliser les techniques et outils de manière autonome. Les TP permettent de travailler en groupe en apprenant à se répartir les tâches et à gérer le temps imparti. Ils donnent lieu à la rédaction d’un compte-rendu de TP et doivent être préparés en amont grâce au sujet fourni au préalable.

Les groupes de TP sont constitués d’une quinzaine d’étudiants qui fonctionnent en binômes, et durent généralement 4h en licence.

Le travail personnel


Les attentes en matière de travail personnel à l'université sont du même ordre que celles exigées dans l’enseignement secondaire. En effet, l’étudiant doit à la fois acquérir, par un apprentissage régulier de ses cours, des connaissances et réaliser des exercices d’application pour préparer les séances de travaux dirigés.
Dès lors il est indispensable que la présence en cours et en travaux dirigés et/ou travaux pratiques soit complétée par un important travail personnel :
•    l’étudiant prend des notes et résume les contenus des enseignements et des textes recommandés.
•    il doit se documenter par lui-même, apprendre et comprendre pour restituer des informations pertinentes.
•    l’usage d’un ordinateur personnel est indispensable car de nombreuses informations pédagogiques et pratiques, (emplois du temps, supports de cours etc.) sont diffusées à partir d’un site électronique (environnement numérique de travail)
D’une façon générale, la formation universitaire en licence est exigeante : vous devez non seulement intégrer rapidement un grand nombre de connaissances mais aussi être capable d’analyser et d’utiliser ces connaissances dans des démonstrations en faisant preuve de raisonnement logique. Vous devez donc développer des capacités d’autonomie dans vos recherches et savoir vous organiser dans votre travail.