Mariana Mota © El diara
ConférenceRecherche, Culture
Protection et défense des droits en Amérique latine
le 18 mars 201918h - 20h
Dans le cadre du séminaire 'Nouveaux espaces du discours politique', FAL Isère 38, l'ILCEA4, l'Institut National des Droits Humains (Uruguay) et la Ville de Grenoble ont le plaisir d'inviter Mariana Mota, ancienne juge uruguayenne en charge de plus de 50 dossiers relatifs aux crimes du terrorisme d'Etat (1968-1985), elle a notamment condamné l'ancien dictateur Juan Maria Bordaberry en 2010 pour atteinte à la Constitution, disparitions forcées et homicides politiques.
Elle a été transférée vers un tribunal de matière civile par sa hiérarchie en 2013, ce qui a alimenté de vives polémiques sur les motivations de la Cour Suprême et un mouvement de protestation de grande ampleur. En août 2017, elle a été désignée pour intégrer le Directoire de l'Institution Nationale des Droits de l'Homme, organe indépendant créé en 2011 afin d'assurer la défense, la promotion et la protection des droits humains, dont elle est actuellement Présidente.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Maison des Langues et des Cultures
Salle Jacques Cartier
Publié le  13 mars 2019
Mis à jour le  13 mars 2019