Visite de Thierry Mandon le 9 juin 2016 à la Station alpine Joseph Fourier
Visite de Thierry Mandon le 9 juin 2016 à la Station alpine Joseph Fourier
Recherche, Vie de l'établissement

Rencontre ministérielle au sommet pour la Station alpine Joseph Fourier

9 juin 2016
Thierry Mandon était au Col du Lautaret, le 9 juin dernier à 2 100 m d’altitude, pour visiter les installations scientifiques de cette station de recherche en écologie unique en Europe.
Invité par le député Joël Giraud, le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche a débuté son déplacement dans le département des Hautes-Alpes par la visite de la Station alpine Joseph Fourier de l’Université Grenoble Alpes et du CNRS.

Au cœur du parc national des Ecrins, face à la Meije, cette station de renommée internationale rassemble le Jardin botanique alpin du Lautaret, des infrastructures de recherche et plus de 18000 m² de prairie sub-alpine permettant d’étudier de façon contrôlée le fonctionnement de l’écosystème. Dans un contexte de préoccupation croissante sur les changements globaux, ces milieux naturels sont considérés comme des sentinelles de ces changements. Trois grands domaines d’étude sont ainsi développés au sein de cette unité mixte de service : climat et fonctionnement des écosystèmes ; biologie des adaptations et écologie évolutive ; dynamique des territoires de montagne.

Recherche de haut niveau et diffusion des savoirs


Si la Station alpine Joseph Fourier (SAJF) accueille des chercheurs du monde entier, ce lieu exceptionnel est aussi un espace de formation, de tourisme et de culture scientifique. Chaque saison, près de 20 000 personnes visitent le Jardin botanique alpin qui regroupe plus de 2 000 espèces de plantes provenant des Alpes et de la plupart des montagnes du monde. A travers l’édition des Cahiers du Lautaret, l’organisation de conférences scientifiques grand public, d’expositions ou encore de résidences d’artistes, la SAJF est fortement impliquée dans la diffusion des savoirs.

Une recherche d’excellence, un ancrage territorial et une ouverture sur la société rappelés par Thierry Mandon lors de sa visite : "Je voudrais souligner deux choses très importantes. D’abord, la défense de la diffusion de la culture scientifique, allier l’exigence scientifique et le partage par la population de ce qu’est la science, mais aussi le fait que la science se produit partout en France. Quand on pense science, quand on pense recherche, on croit que cela se passe dans quelques grandes villes ; la vérité c’est que l’on peut faire de la science de très haut niveau ici dans les Hautes-Alpes, de très haut niveau mondial. Elle se fait et cela n’est pas assez su".

Légende photo (de gauche à droite) : Lise Dumasy, président de l’UGA, Patrick Lévy, président de la Communauté UGA, Maryvonne Grenier, 2e vice-présidente du Département des Hautes-Alpes en charge de l’éducation et de la jeunesse, Philippe Court, préfet des Hautes-Alpes, Joël Giraud, député des Hautes-Alpes, Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Jean-Gabriel Valay, directeur de la SAJF.

Sur le même sujet



Mis à jour le  28 juin 2016