Philippe Le Bouteiller, grand gagnant de la finale internationale du concours MT180 © Communauté Université Grenoble Alpes
Philippe Le Bouteiller, grand gagnant de la finale internationale du concours MT180 © Communauté Université Grenoble Alpes
Campus
Article
Pour la troisième fois en cinq ans et la deuxième année consécutive un doctorant de la Communauté Université Grenoble Alpes se distingue lors de la finale internationale du concours Ma thèse en 180 secondes. Après Alexandre Artaud en 2015, et Sabrina Fadloun en 2017, c'est Philippe Le Bouteiller qui s’est illustré hier soir à Lausanne. Grâce à lui, la France remporte le second prix du jury mais aussi le prix du public au niveau international.

18 pays et 18 candidats dans la course au titre

Cette année, c'est la Suisse qui accueillait l'ultime étape de l'édition 2018 du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180). Les 18 candidats, issus des 18 pays participants, ont présenté au public leur sujet de thèse sur la scène de l'auditoire Erna-Hamburger à l'Université de Lausanne. Au côté de Philippe Le Bouteiller, candidat français et doctorant de la Communauté Université Grenoble Alpes, nous avons pu découvrir ceux venus de Belgique, du Bénin, de Bulgarie, du Burkina Faso, du Cameroun, du Québec, de la Côte d'Ivoire, d'Égypte, du Gabon, du Liban, de Madagascar, du Maroc, de la République démocratique du Congo, de Roumanie, du Sénégal, de Suisse et de Tunisie.

Le premier prix du jury a été remporté par Geneviève Zabré du Burkina Faso, le troisième prix étant attribué à Veronica-Diana Hagi pour la Roumanie.

Objectif "vulgarisation des sciences" atteint

La thèse en géophysique, que Philippe prépare sous la direction de Jean Virieux et Ludovic Métivier à l'Institut des sciences de la Terre (ISTerre - CNRS / IFSTTAR / IRD / Université Grenoble Alpes / Université Savoie Mont-Blanc) est intitulée : "Approche eulerienne de l’équation de Hamilton-Jacobi par une méthode Galerkin discontinue en milieu hétérogène anisotrope : application à l’imagerie sismique". En 180 secondes, il parvient à l’expliquer clairement en reconstituant la carte bison futé des embouteillages sismiques !

Et de trois pour Grenoble

En cinq éditions, c’est la troisième fois qu’un doctorant grenoblois s’illustre dans le concours MT180. Alexandre Artaud et Sabrina Fadloun, avaient eux aussi été distingués lors des finales internationales 2015 et 2017. En effet Alexandre avait remporté le deuxième prix du jury et le prix du public et Sabrina le prix du public. Le parcours exemplaire de Philippe cette année et le joli palmarès grenoblois sur ces 5 années de concours viennent confirmer la qualité de la formation doctorale grenobloise mais surtout l’engagement et l’investissement de nos doctorants dans ce concours dont le succès auprès du public n’est plus à démontrer !

Le palmarès complet

  • Premier prix du jury : Geneviève Zabré (Burkna Faso)
  • Deuxième prix du jury : Philippe Le Bouteiller (France)
  • Troisième prix du jury : Veronica-Diana Hagi (Roumanie)
  • Prix du public : Philippe Le Bouteiller (France)

La version originale de cet article a été publiée sur le site web de la Communauté Unversité Grenoble Alpes.


Publié le 28 septembre 2018
Mis à jour le 22 octobre 2018

Vous aimerez peut-être aussi