Les étudiants reconstituent le procès de Galilée, atelier mené par Gilles Montègre, enseignant d'histoire © Promising
Les étudiants reconstituent le procès de Galilée, atelier mené par Gilles Montègre, enseignant d'histoire © Promising
Éducation
Article
Les 23 et 24 octobre 2017, une reconstitution du procès de Galilée a eu lieu dans les murs de l’Université Grenoble Alpes.
L’événement a mis aux prises une trentaine d’étudiants inscrits en 3e année de licence d’histoire, encadré par Gilles Montègre, enseignant et directeur adjoint du département d’histoire à l’UFR "Arts et sciences humaines" de l’université Grenoble Alpes.

Les étudiants étaient répartis pour l’occasion en trois groupes : les défenseurs de Galilée, ses opposants, et les membres du jury de la Très Sainte Inquisition romaine... Formé à l’enseignement créatif au sein des ateliers Promising, Gilles Montègre était le coordinateur de ces séances.

L’objectif n’était pas d’aboutir à une reconstitution réaliste du procès de Galilée, mais de mettre en pratique la riche histoire des controverses scientifiques à l’appui d’une expérience de créativité pédagogique.

Préparation du procès dans la Ruche

Préparés en travail de groupe dans le learning lab Promising, les échanges d’arguments ont été vifs tout au long du procès, qui a vu s’affronter les figures de Pic de La Mirandole, Saint Thomas d’Aquin ou encore Karl Popper.

Scène du procès de Galilée jouée par les étudiants

Et pour la petite histoire... c’est le camp des opposants à Galilée qui l’a emporté !



Publié le 23 octobre 2017
Mis à jour le 4 décembre 2018

Vous aimerez peut-être aussi