Vous souhaitez valider tout ou partie d'un diplôme sans suivre de cours, grâce à vos études et / ou formations suivies en France ou à l'étranger ? La validation des études supérieures (VES) permet de valider des études suivies dans un établissement ou un organisme de formation du secteur public ou au secteur privé, en France ou à l'étranger, quelles qu'en aient été les modalités et la durée.
Code de l’Education, notamment les articles R613-33 à R613-37 en application des articles L613-3 et L613-4.

Conditions requises

 
  • Avoir suivi et validé des formations, avoir des diplômes, des titres... en lien avec le diplôme visé.
  • Par année civile, un candidat peut formuler :
    • Une seule demande pour un même diplôme ;
    • Jusqu'à trois demandes s'il postule à des diplômes différents.

Démarches

 

1. Choix du diplôme


Vous devrez dans un premier temps identifier le diplôme le plus proche de vos études et ou de votre formation.

> Consultez le catalogue des formations

Les services compétents de l’université (direction de l'orientation et de l'insertion professionnelle, direction de la formation continue et de l'alternance, composantes) peuvent vous aider à vous positionner sur un diplôme en adéquation avec votre parcours d’études supérieures. En amont, il est conseillé, en fonction de votre projet et si cela s’avère nécessaire, de contacter le service ENIC-NARIC (European Network of Information Centres / National Academic Recognition Information Centres), organisme chargé de délivrer des attestations de comparabilité pour les diplômes étrangers.
 

2. Constitution du dossier


Vous devrez ensuite constituer un dossier qui doit expliciter, par référence au diplôme postulé visé, les connaissances et aptitudes acquises au cours de vos études.

Le dossier comprend :
  • Une synthèse du parcours scolaire, universitaire et de formation continue.
  • Une analyse réflexive des acquis (en terme de connaissances et aptitudes).
  • Une copie des diplômes, certificats et toutes autres pièces permettant au jury d’apprécier la nature et le niveau de ces études et / ou formations.
En particulier, lorsque les études ont été accomplies dans le cadre défini par l'Union européenne pour favoriser la mobilité dans un pays européen, le dossier comprend l'annexe descriptive du diplôme et les attestations certifiant les crédits obtenus représentatifs des études accomplies.

> Téléchargez le dossier de demande de VES

> Prenez connaissance de nos conditions générales de vente.

3. Etude du dossier de VES


Le dossier de VES est transmis au fil de l’eau à l’enseignant responsable du diplôme visé qui prononce un avis de faisabilité.
 
Avis favorable Avis défavorable
Poursuite de la démarche
Acquittement des frais de prise en charge administrative d’un dossier de VES selon le tarif en vigueur.
Arrêt de la démarche.
Cet avis peut être accompagné de conseils d’orientation du candidat soit vers une autre formation dispensée par l’établissement, soit vers une reprise d’étude.


4. Délibération du jury


Le jury procède à l'examen du dossier du candidat et s'entretient s’il le souhaite avec lui sur la base du dossier présenté.

Par sa délibération, il détermine les connaissances et les aptitudes qu’il déclare acquises au regard des exigences requises et décide de valider totalement ou partiellement le diplôme.

Le jury peut formuler des recommandations ou des conseils au candidat afin de faciliter la suite de sa démarche de validation.
 

5. Décision de validation


Le président du jury adresse au chef d'établissement un rapport précisant l'étendue de la validation accordée ainsi que, en cas de validation partielle, la nature des connaissances et aptitudes que le candidat devra acquérir. Le chef d'établissement notifie cette décision au candidat.

3 décisions sont possibles :
  • Validation totale du diplôme.
  • Validation partielle, avec préconisation pour valider le diplôme ultérieurement.
  • Non validation, réorientation, redéfinition du projet.

6. Suivi de la préconisation


En cas de validation partielle, un entretien avec un ingénieur conseil en formation continue vous est proposé pour organiser le suivi administratif et pédagogique de la reprise d’études.

Il faut alors s’acquitter :
  • Des droits d'inscription universitaire ;
  • Des frais d'une reprise d'études, dans le cas d'une validation partielle du diplôme demandé.