Laetitia Cardon
Laetitia Cardon
Éducation
Article
Des enseignants d’expression-communication de l’IUT1 Grenoble ont mis en place Inserpro’TICE, un projet pédagogique qui favorise l’insertion professionnelle des étudiants via deux axes : orthographe et prise de conscience professionnelle.

Un outil numérique d’entrainement à l’orthographe


Le constat est unanime : trop d’étudiants sont fâchés avec l’orthographe ! Le niveau d’orthographe et d’expression écrite à singulièrement baissé depuis une dizaine d’années, alors qu’il s’agit d’une clé pour des études et une insertion professionnelle réussies. Dans ce contexte, la maitrise de l’orthographe, les besoins en compétences écrites sont devenus indispensables pour affronter sereinement le monde du travail.

Le projet voltaire


Maud Giffard

Le baromètre Voltaire 2017 démontre que les étudiants maîtrisent 44 % des règles d’orthographe.

Pour permettre aux étudiants d’améliorer leur niveau d’orthographe, de se remettre à niveau et ainsi combler les lacunes, les enseignants d’expression-communication de l’IUT1 Grenoble, Maud Giffard, enseignante en expression-communication, Laetitia Cardon, enseignante en culture et communication, Sarah Rezenthel, enseignante en communication, ont opté pour la mise en place du projet Voltaire dans 4 départements de l’IUT : chimie, génie civil, GEII et réseau télécom. 700 étudiants ont pu bénéficier de cet outil numérique d’entrainement à distance à l’orthographe grammaticale.

Pour une meilleure utilisation de l’outil et une optimisation de l’action et des résultats, les enseignants ont identifié la nécessité d’accompagner les étudiants sur des temps de travail individuel, collectif, et d’évaluation.

L’investissement des étudiants


Une dictée à l'IUT1

Dès le premier semestre, les étudiants s’entrainent régulièrement via l’outil numérique. Ils prennent connaissances de leurs lacunes en orthographe et sont autonomes dans leur progression.

"Le but c’est qu’à la fin de notre DUT on puisse être forte en orthographe, on s’entraîne progressivement, il y avait des règles que l’on ne maitrisait pas trop avant et que l’on a pu mettre en pratique". "Certaines règles d’orthographe vues dans le projet Voltaire m’ont aidé, on ne se rendait pas compte au quotidien des fautes que l’on faisait".

La dictée des IUT


Dans l’optique d’améliorer les notes et de profiter de l’engouement des étudiants à travailler leur orthographe, les enseignantes ont organisé à Grenoble, la dictée des IUT, événement national à l’initiative du département "Techniques de commercialisation" du site de Rambouillet (IUT Velizy) ouverte à tous les étudiants d’IUT.

Le déploiement de la dictée à Grenoble permet aux étudiants des IUT de l’Université Grenoble Alpes de mettre en application les acquis réalisés durant l’année avec le projet Voltaire. La compétition en binôme se déroule en 3 parties. Une première lecture continue de la dictée, suivi d’une lecture avec des temps de pause et, pour finir 10 minutes de concertation pour corriger les erreurs en équipe. Des enseignants sont mobilisés pour énoncer les textes et gérer les étudiants inscrits. Les étudiants tapent leur dictée à l’ordinateur. Lors du temps de correction, il est prévu un temps d’échanges en binôme où chacun argumente au sujet de leurs décisions. Ce travail incite les étudiants à se poser davantage de question sur leur orthographe. Les copies sont ensuite envoyées pour correction à l’IUT organisatrice et sont rendues aux étudiants quinze jours plus tard avec à la clé des lots pour les meilleurs résultats.

Les chiffres nationaux de l’édition 2017-2018 :
 
  • 110 étudiants inscrits
  • 32 IUT participants
  • 3000€ de prix distribués
"Au fil des années, le niveau d’orthographe des étudiants a baissé, je trouvais cela important de participer à cette dictée qui est nationale", indique un des étudiants.

La prise de conscience de l’organisation d’une entreprise


Sarah Rezenthel

L’équipe enseignante reconnait que la méconnaissance des étudiants du système organisationnel de l’entreprise est un frein à leur insertion professionnelle.

Pour accompagner ces étudiants à s’intégrer dans le milieu professionnel, les enseignantes ont mis en place dans leurs cours un Serious Game intitulé "Win Firme". Les étudiants sont introduits dans l’environnement d’une entreprise qui produit et commercialise un produit. En immersion virtuelle, ils doivent prendre conscience de la structuration de l’entreprise ainsi que des problématiques de gestion d’une entreprise afin d’appréhender des notions de base de stratégie marketing.

De nombreux étudiants ont utilisé cet outil au travers duquel ils ont travaillé la gestion et la connaissance de l’entreprise avec plus d’enthousiasme qu’auparavant. 100 étudiants du département GEII et environ 200 étudiants des départements Chimie et GTE, dont la mixité a été très appréciée. Au vu des résultats, les étudiants de Génie Civil rejoindront le dispositif l’année prochaine.

Après ces 3 premières années d’existence, les enseignantes, porteuses du projet Inserpro’TICE ont une vraie volonté de poursuivre la dynamique de professionnalisation et d’aller au bout de la réflexion sur l’insertion et la réussite professionnelle de leurs étudiants en renforçant les liens avec différents acteurs du territoire.

L'interview


 
 

Publié le 22 février 2019
Mis à jour le 22 février 2019

Vous aimerez peut-être aussi