Campus
Article
La Conférence des Présidents d’Université française (CPU) vient d’être informée de la situation de Madame Füsun Üstel, Professeure de Sciences politiques à l’Université de Galatasaray, aujourd’hui à la retraite, qui vient d’être condamnée à 15 mois de prison ferme pour avoir signé en 2016 une pétition en faveur de la paix avec 1127 autres universitaires turcs.
La CPU exprime sa totale réprobation contre toute condamnation pour la simple expression d’une opinion. Elle demande à la communauté universitaire européenne de faire pression sur les autorités de Turquie pour arrêter ce type de persécutions pour fait d’opinion.

Elle affirme sa pleine solidarité à Madame Füsun Üstel et demande instamment que sa condamnation ne soit pas exécutée.

La CPU est et restera vigilante à la situation de l’ensemble des collègues turcs victimes de poursuites judiciaires et de condamnations, pour ce même chef d’accusation.

> Pour plus d'informations, consultez le communiqué de la CPU
 
Publié le 7 mars 2019
Mis à jour le 11 mars 2019

Vous aimerez peut-être aussi