De gauche à droite : J. Maleval, C. Asanuma-Brice, E. Gheeraert, A. Schuhl, Y. Aoki, S. Koizumi et H. Sorai.
De gauche à droite : J. Maleval, C. Asanuma-Brice, E. Gheeraert, A. Schuhl, Y. Aoki, S. Koizumi et H. Sorai.
InaugurationInternational, Recherche, Partenariats
L’inauguration du 3N-Lab à Tsukuba renforce les liens de l’université Grenoble Alpes avec le Japon en nanosciences
le 7 mars 2016
Le 3N-Lab a été inauguré en février 2016 à Tsukuba consacrant 15 ans de collaboration bilatérale entre l’Institut Néel et le National Institute for Materials Science.
Neuvième laboratoire international associé du CNRS au Japon et aussi le premier de l’Institut de physique, le 3N-Lab (NEEL NIMS for Nanosciences) a été inauguré le 26 février 2016 à Tsukuba.
Cet événement est la consécration de quinze ans de collaboration bilatérale entre l’Institut Néel et le National Institute for Materials Science (NIMS, Tsukuba). Il renforce les liens entre ces deux piliers de la recherche en nanosciences, en particulier dans les domaines du diamant, des aimants permanents sans terres rares, des supraconducteurs et des matériaux 2D.
Cette collaboration s’appuie sur la relation plus générale entre le campus de l’innovation GIANT et le NIMS, avec en particulier le premier "Collaborative Research Center" du NIMS en Europe localisé à l'Institut Néel et à MINATEC, et un bureau GIANT mis à disposition pour les chercheurs grenoblois à Tsukuba. Ce nouveau partenariat complète dans le domaine de la recherche et de l’innovation les multiples liens entre les villes jumelles de Grenoble et de Tsukuba et leur deux grandes universités.

Le NIMS (National Institute for Material Sciences) est un institut de recherche spécialisé dans les matériaux dépendant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MEXT). Il est essentiellement financé par l’État, même si la part de ressources issues du secteur privé est en augmentation. C’est l’une des institutions de recherche japonaises les plus dynamiques, ce qui lui vaut d’être la seule du pays à héberger un World Premier Institute. Le NIMS emploie 400 chercheurs permanents sur ses 1 500 employés, et s’est hissé au quatrième rang mondial en termes de citations en science des matériaux (il n’était que 31ème il y a vingt ans). Le NIMS tire également parti du site exceptionnel de Tsukuba, qui lui permet d’avoir comme voisins l’AIST, le KEK et l’Université de Tsukuba.

Plus d’informations sur les thématiques actives

Publié le  7 mars 2016
Mis à jour le  7 mars 2016