SéminaireCulture scientifique
Cafés sciences et citoyens : "A qui profite l’ubérisation de l’économie"
le 9 février 2016De 18h30 à 20h30
L’ubérisation, mot de construction très récente, aura déjà fait couler beaucoup d’encre en 2015. En quoi cette activité économique serait-elle vraiment nouvelle ? Venez en discuter avec des spécialistes de la question lors du prochain café Sciences et citoyens.
Une des définitions possibles : Uber et consort sont des "plate-formes d’intermédiation utilisant le web mobile". Ainsi en fait partie l’irruption de services payants rendus par des particuliers non professionnels : Uber Pop (véhicule particulier jouant le rôle d’un taxi), AirBnB (chambre louée par un particulier), BlaBlaCar (place dans un véhicule particulier pour un trajet déterminé). Mais une plateforme peut aussi faire intervenir des prestataires "professionnels" travailleurs indépendants : ainsi tous les VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) dont Uber, ou dans d’autres secteurs, qui proposent leurs services à des tarifs plus ou moins contrôlés.

Ce rapprochement du prestataire et du client est-il un progrès pour l’un et pour l’autre ? Que dire de la mise en concurrence "sauvage", en ces temps de chômage important ? Quelle protection sociale, quelle transparence fiscale et sociale de l’activité ? Quel bilan global pour la société ? Nos intervenants invités sauront sans nul doute éclairer le tableau actuel et à venir de ce phénomène.

Intervenants

  • Virginie Monvoisin, enseignant-chercheur en macroéconomie et sur les systèmes économiques alternatifs.
  • Cédric Pelissier, consultant en socio-économie.
  • David Vallat, enseignant-chercheur en socio-économie.

Modérateur : Patrick Sztulzaft.

Localisation

Grenoble - Centre ville
Café des Arts
36, rue Saint Laurent
38000 Grenoble

Tram B, arrêt "Notre-Dame Musée"
Publié le  22 janvier 2016
Mis à jour le  9 février 2016