Rencontre / DébatCulture, Recherche
Rencontre avec Ludmila Petrouchevskaïa, écrivaine et dramaturge russe
le 27 septembre 2016De 15h30 à 17h30
Écrivaine, dramaturge, scénariste, poète, chanteuse et artiste-peintre, Ludmila Petrouchevskaïa a profondément marqué la littérature et le théâtre russes de la fin du XX siècle par son écriture à la fois hyperréaliste et postmoderniste.
Née à Moscou en 1938 dans une famille de l’intelligentsia dont plusieurs membres seront touchés par les représailles staliniennes, la future écrivaine passe une enfance éprouvante en pleine guerre à Kouïbychev et à Oufa. Après ses études de journalisme à l’Université de Moscou, Ludmila Petrouchevskaïa travaille d’abord à la radio et à la télévision, puis se consacre à la fiction et au théâtre.

Peu publiée avant 1988 à cause de la censure, ses textes trop sombres étant peu conformes au mainstream de l’époque socialiste, Ludmila Petrouchevskaïa connaît une véritable gloire au milieu de la pérestroïka. Figure de proue de la dramaturgie post-vampilovienne, elle bouleverse le paysage théâtral soviétique en y apportant des éléments d’absurde, de grotesque et d’ironie grinçante. Les récits et les romans de Petrouchevskaïa dont "La nuit m’appartient" (1992), traduit dans plus de trente langues et considéré comme un des textes littéraires les plus importants du XX siècle, font émerger la problématique majeure de son œuvre, celle d’un tragique insurmontable de l’existence humaine.

Héritière de Gogol, de Daniil Harms et, sans doute, d’Edgar Poe, Ludmila Petrouchevskaïa se consacre actuellement à l’écriture de contes et de récits fantastiques, parfois effrayants, relevant du genre du folklore urbain. Depuis 1991, elle a reçu de nombreux prix littéraires en Russie et à l’étranger, parmi lesquels le prestigieux prix américain World Fantasy Award pour le recueil "Il était une fois une femme qui voulait tuer l’enfant de sa voisine" (en 2010).

Enfin, ces derniers temps, elle donne des concerts dans le cadre du "Cabaret de Ludmila Petrouchevskaïa" et participe aux expositions de ses gravures et aquarelles.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle Jacques Cartier
Maison des Langues et des Cultures
Publié le  14 septembre 2016
Mis à jour le  6 octobre 2016