Shutterstock
Shutterstock
SéminaireRecherche
L’IA responsable selon la Déclaration de Montréal : remarques et discussion
le 18 avril 201910h-12h
Ce séminaire international organisé en présence d'Alain Létourneau (Université de Sherbrooke, Québec) vise à discuter la Déclaration de Montréal sur l'IA responsable. Porté par le laboratoire PPL (Philosophie, Pratiques & Langages), il est ouvert à un large public.
Dans le contexte de leur développement accéléré, il faut brièvement rappeler ce que sont les IA et leurs usages ; pour faire court, ce sont sans doute des processus à base algorithmique. La réflexion éthique n’aurait pas lieu d’exister s’il n’y avait aucun risque, nul problème ou difficulté – à suppose qu’on fasse une part des choses entre les craintes, et aussi entre les attentes, qui sont parfois élevées en lien avec les discours promotionnels.

De quelle manière les IA sont-ils un enjeu pour une réflexion éthique ? Les IA qui fonctionnent déjà sont là pour régler des problèmes, pour simplifier les opérations, sans doute aussi pour diminuer les coûts, mais ces construits humains provoquent ou pourront provoquer d’importantes difficultés. Elles pourraient aussi renforcer certaines d’entre elles, par exemple le fossé numérique (et simplement l’écart de richesse) depuis longtemps souligné en éthique des TI.

Suite à ce bref examen du genre de soucis qui peuvent être posés par la mise en pratique des IA dans la société, Alain Létourneau s’arrêtera sur une façon d’aborder ces questions d’un point de vue éthique, en l’occurrence celle développée dans la Déclaration de Montréal. Il s’agira de faire voir quelques éléments forts et aussi quelques points aveugles de ce texte, après avoir expliqué le genre d’approche qui le caractérise. Si le but d’une réflexion éthique est d’aider à nous orienter dans l’action, ou même à prendre des décisions, il serait à son sens au moins aussi intéressant d’un point de vue heuristique de s’arrêter à des cas spécifiques qui seraient examinés dans le détail.

Alain Létourneau, Ph. D. en philosophie et en histoire des religions, est professeur titulaire au département de philosophie et d’éthique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Il a d’abord mené des recherches et éthique du dialogue et de la communication, non sans s’intéresser aux processus inférentiels et rhétoriques et aux technologies de l’information. S’étant consacré depuis plusieurs années aux questions de gouvernance environnementale, il est actuellement chercheur principal d’un projet sur l’adaptation aux changements climatique au plan régional (Ouranos-MItacs, 2017-2020). Pour lui la question IA devrait être posée à partir d’un cadre théorique préoccupé de la préservation des ressources communes.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle B1 - Bâtiment ARSH
1281, avenue Centrale -Domaine universitaire
38400 Saint-Martin-d'Hères
Publié le  4 avril 2019
Mis à jour le  4 avril 2019