Journée d'étudeRecherche
Intermédialité et culture numérique dans le roman espagnol actuel
le 17 novembre 201610h
Espace amplement ouvert, le roman semble aujourd’hui n’offrir aucune limite à la pluralité : il est le lieu de l’hétérogène par excellence. Cette capacité d’absorption, si elle n’est pas récente, connaît aujourd’hui des modalités nouvelles directement issues de la remise en cause de l’étanchéité des frontières génériques et sémiotiques, et de l’omniprésence de l’image ou du document sous toutes ses formes dans le livre : peinture, photo, cinéma, télévision, musique, etc. Dans les productions littéraires espagnoles actuelles, ces interactions avec d’autres codes se sont élargies à tout ce que la culture numérique, en particulier internet et les réseaux sociaux, a pu apporter.

Territoire aux frontières mouvantes et labiles, soumis aux aléas des tendances, des courants, espace malléable et perméable, le roman est donc en mutation perpétuelle et remet en cause quelques-uns de ses fondements les plus solides, croyait-on : récit, texte, auteur, narration... Ce sont ces différentes problématiques que cette journée d’études abordera, en présence de quelques-uns des grands spécialistes de la question et d’un auteur emblématique de ce que l’on a appelé en Espagne la "littérature mutante" : Vicente Luis Mora.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle G 209
Bâtiment Stendhal
Saint-Martin-d'Hères
Publié le  14 novembre 2016
Mis à jour le  15 novembre 2016