Le Centre de santé universitaire de l’UGA mobilisé pour faire face à la pandémie COVID-19

le  7 avril 2020
Centre de santé universitaire Michel Zorman
Centre de santé universitaire Michel Zorman
Pour faire face à la pandémie, le centre de santé universitaire de Grenoble s’est organisé en urgence afin de pouvoir continuer à rendre le meilleur service à ses usagers, étudiants et personnels tout en s’ouvrant à d’autres patients du territoire en se faisant référencer Centre COVID-19.

Depuis le 17 mars, sur le domaine universitaire de Saint-Martin d’Hères/Gières, le Centre de santé universitaire de Grenoble est l’un des rares bâtiments toujours en fonctionnement. De 8 h à 17h, il assure auprès des étudiants et personnels ses missions sanitaires en proposant des consultations téléphoniques mais aussi des consultations in-situ chaque fois que nécessaire. En lien avec le centre 15 depuis le début de la pandémie, le centre de santé universitaire est également référencé par l’Agence régionale de santé Centre COVID-19 ce qui signifie qu’il peut accueillir des publics extérieurs s’ils présentent des symptômes attribuables au Coronavirus.

Pour faire face à cette situation sanitaire sans précédent, une petite équipe de 7 médecins, 7 infirmières, 1 personnel administratif et le directeur, est à pied d’œuvre. Les psychologues proposent quant à eux leurs consultations par téléphone. Grâce à cette astreinte, la semaine dernière, le centre de santé universitaire a pu assurer 90 consultations médicales par téléphone, 20 consultations en présentielle, 45 consultations psychologiques et 20 consultations de relaxation et soutien psychologique téléphoniques.

L’équipe de Médecine du travail, quant à elle, continue à fonctionner en télétravail. Les appels des personnels universitaires sont traités et renvoyés sur 2 médecins et 2 infirmières qui proposent des consultations téléphoniques.

« C’est une organisation très lourde, tenant compte des règles de confinement et d'hygiène pour les patients et les personnels, qu’il a fallu mettre en place en un temps record, avec en toile de fond, la peur de cette maladie, peur qui touche tout le monde, même les soignants. » commente le directeur du centre de santé Dr Nicolas Manzini.

Pour pouvoir fonctionner, outre le courage et le dévouement des personnels soignants, il a fallu rassembler le matériel indispensable pour assurer leur sécurité et celui des patients : masques chirurgicaux, surblouses, sur chaussures, charlottes, gel hydroalcoolique, ont été fourni par les laboratoires de l’UGA et le CHU Grenoble Alpes.

Si aujourd’hui, le centre de santé universitaire n’est pas submergé d’appels ni de consultations, il assure auprès de ses usagers et notamment des 2100 étudiants qui sont restés confinés dans les résidences universitaires du CROUS, un soutien indispensable dans cette période très difficile. Il pourra aussi œuvrer plus largement auprès des populations en tant que centre COVID-19 en cas d’aggravation de l’épidémie sur notre territoire.

Publié le  7 avril 2020
Mis à jour le  7 avril 2020