Étude sur la mémoire du COVID-19

Recherche
le  13 mai 2020
Il existe actuellement un effort international pour comprendre les effets de ce qui est devenu un phénomène mondial : le COVID-19 et le confinement qui en découle. Une équipe de l’Université GrenobleAlpes s'est associée à des collègues du Royaume-Uni, de Turquie, de Pologne et d'autres pays pour enquêter dès maintenant sur la façon dont nous nous souvenons cette période.
L'étude proposée porte sur les souvenirs en relation avec la situation actuelle. En effet, la psychologie cognitive a montré que la mémoire est particulièrement sensible à ces périodes de bouleversements et c’est donc dans ce contexte qu’une équipe internationale de spécialistes de la mémoire s’est mis en place pour comprendre les modifications des souvenirs induites par la pandémie.

L'étude peut être réalisée à tout moment à partir d'un ordinateur portable ou d'un téléphone. Nous invitons toutes les personnes qui ont le temps de participer. Il faut environ 30 minutes pour terminer le questionnaire. Cette étude a été révisée et a reçu un avis favorable du Comité d’Évaluation Éthique de l’Inserm (CEEI/IRB00003888).
En tant qu'étude multinationale, cette étude ouvre la possibilité d'examiner les différences culturelles dans les souvenirs et d’observer la forme que prennent des souvenirs similaires à l’international. Cela nous permettra de mieux comprendre comment des personnes de cultures différentes réagissent à une situation commune et augmentera notre compréhension de la mémoire individuelle et collective. L’équipe de recherche prévoit de publier les résultats une fois l'étude terminée, dans des revues scientifiques, dans plusieurs conférences ouvertes organisées dans les pays participants, ainsi que sur des blogs académiques. En France, nous envisageons également la publication d'un article sur la plateforme Echosciences.
Publié le  13 mai 2020
Mis à jour le  13 mai 2020