Miroir : le film documentaire sur la relation ville-montagne une nouvelle primé

Culture
le  26 octobre 2020
Vue de Grenoble extraite du film documentaire © Miroir
Vue de Grenoble extraite du film documentaire © Miroir
Réalisé par Pierre Reynard et produit par l’UGA avec la participation de la Ville de Grenoble et du Musée Dauphinois, le film documentaire "Miroir" vient d’être primé au "Global Shorts" de Los Angeles. Une nouvelle distinction après celle obtenue en août dernier au "Istanbul Film Awards".
"Miroir" aborde par le prisme du Refuge la relation de l’humain à la montagne et à son imaginaire. Partant à la rencontre d’élus, de chercheurs, d’habitants, le documentaire pose la question de la place de la montagne dans nos représentations collectives. En s’appuyant sur le cas spécifique du grand territoire grenoblois, reliant Vercors, Chartreuse, Belledonne, chaque massif apporte un éclairage par ses particularités sur un versant de notre imaginaire commun.

"Une montagne au bout de chaque rue…"

"Une montagne au bout de chaque rue…" La formule est connue et chaque habitant du grand territoire de Grenoble en fait quotidiennement l’expérience. Ville-montagnes, cette relation structure le territoire bien au-delà de son paysage. Par l’observation scientifique, la pratique touristique ou sportive, par l’habitat même de ces espaces, nous dépassons les limites qu’une première lecture pourrait donner à voir d’espaces cloisonnés, indépendants voire opposés.

Au-delà, les questions soulevées par les dialogues de ces deux entités géographiques que l’on imagine distinctes nous conduisent à nous interroger sur la place de l’humain dans son environnement et, partant, du rôle primordial d’un imaginaire témoin de notre relation au monde. L’observation de ce territoire ne revêt-elle alors pas une dimension universelle, permettant à chacun de plonger le regard dans un Miroir révélant le reflet de notre société ?

Un documentaire qui fait partie d’un projet plus large

Le projet "À auteur de refuges" vise à créer une émulsion créative, partagée entre acteurs publics, culturels, citoyens et universitaires. Il repose sur un constat : les objets de recherche partagés par différents laboratoires grenoblois que sont la Montagne, et plus spécifiquement les Refuges, tendent à devenir des objets de réflexions au sein même de la société ; ce constat a notamment été posé lors d’un Forum Ville-Montagne organisé par Grenoble-Alpes Métropole en 2017. Sur la base de ce constat, l’Université a initié une veille active pour élaborer un plan pluriannuel d’actions pour placer certains des résultats de recherche au cœur de ces réflexions.

Ainsi, un projet de "Rayonnement Social et Culturel" (RSC) a été rédigé et a bénéficié également d’un financement de l’IDEX grenobloise autour du thème des refuges et de la relation ville-montagne. Porté par la DGD Développement international et territorial de l'UGA, ce projet se décompose en trois actes : un Refuge Remix, organisé dans le cadre du projet de recherche Refuges Sentinelles, événement de type hackathon, tenu en juin 2019 en partenariat avec le Parc National des Écrins, questionnant l’avenir des refuges ; une exposition (annuelle) "Refuges alpins, de l’abri de fortune au tourisme d’altitude", présentant des prototypes et réflexions issus du Refuge Remix, et enfin le film documentaire de 26 minutes, "Miroir" qui sera présenté en festivals.

Deux prix et une première projection publique reportée

Primé en août dernier au Istanbul Film Awards dans la catégorie Best Mountain Short Film Award, le documentaire de création de Pierre Reynard  vient de recevoir un nouveau prix au Global Shorts de Los Angeles. Prévue à Grenoble le 6 novembre 2020 dans le cadre du Festival Ciné-Montagne, la première projection publique du film documentaire "Miroir" a dû être reporté en raison des nouvelles mesures prises pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

Le réalisateur Pierre Reynard

Après des études universitaires en art du spectacle et une formation en art dramatique au Conservatoire de Grenoble, Pierre Reynard a réalisé de nombreux court-métrages. Il oriente sa carrière autour de différents projets, aussi bien professionnels que personnels : reportages, clips musicaux, documentaires, fiction. Fondateur de Boogeyman Films en 2015, il suit dès 2014 des chercheurs grenoblois dans leurs réflexions autour l’objet de recherche montagne.
En 2019, il est associé à la création d’un documentaire qui témoignerait de la multitude de forme que revêt l’imaginaire urbain autour de cet espace spécifique, lui proposant ainsi de synthétiser sa vision artistique et son expérience professionnelle autour d’un projet de création documentaire novateur.
 
Publié le  26 octobre 2020
Mis à jour le  27 novembre 2020