Enseignant - chercheur

M. DAMIEN MORIER-GENOUD

Maître de conférences

Fonctions

Maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes depuis septembre 2014.

Activités de recherche
Sections CNU : 15 et 22.
Chercheur associé au Centre Chine de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Disciplines enseignées

Grammaire du chinois et traduction chinois-français.
Civilisation de la Chine moderne et contemporaine.

Thèmes de recherche

Conceptions et pratiques de l’histoire dans le monde chinois moderne et contemporain
Histoire politique et intellectuelle du monde chinois au XXe siècle.

Informations complémentaires

Ouvrage(s) en codirection :
- (avec Anne Cheng), Lectures et usages de la Grande Étude, Paris, Collège de France, Institut des hautes études chinoises, 2015.

Chapitre(s) dans des ouvrages collectifs :

- « Où en est la pensée taiwanaise ? Une histoire en constante réécriture », in Anne Cheng (dir.), La Pensée en Chine aujourd’hui, Paris, Gallimard, « Folio Essais », 2007, p. 323-349.
- « L’élaboration d’une historiographie native à Taiwan (1972-2004) », in Samia Ferhat et Sandrine Marchand (dir.), Taiwan. Île de mémoires, Lyon, Tigre de papier, 2011, p. 263-281.
- « Critique et méthodologie de l’histoire dans la Chine républicaine (1912-1949) : divergences de vues entre Fu Sinian et Qian Mu », in Nathalie Kouamé (dir.), Historiographies d’ailleurs. Comment écrit-on l’histoire en dehors du monde occidental ?, Paris, Karthala, 2014, p. 249-261.

Article(s) dans des revues à comité de lecture :
- « Taiwanese Historiography: Towards a “Scholarly Native History” », China Perspectives, n° 2010/3, p. 79-91.
- « L’historiographie de Taiwan. À la recherche d’une “histoire savante native” », Perspectives chinoises, n° 2010/3, p. 86-98.
- « Taiwan bentu shixue de jiangou yu fazhan » ???????????? (Élaboration et évolutions d’une historiographie native à Taiwan), Sixiang (Réflexion), n° 16, octobre 2010, p. 55-70.
- « Écriture, mémoire et transmission de l’histoire de Taiwan : le rôle de la sphère privée et des réseaux para-académiques », Sociétés politiques comparées, n° 36, novembre 2014, p. 75-90.
- « Écrire l’histoire vis-à-vis de la guerre : postures historiennes, conceptions et récits de l’histoire sous la République de Chine (1912-1949) », Extrême-Orient, Extrême-Occident, n° 38, 2014, p. 169-206.

Traduction(s) :
- Chung Yun-ying, « Un autre regard sur le confucianisme : les interprétations de la Grande Étude dans le confucianisme populaire et religieux du monde chinois depuis 1911 », in Anne Cheng et Damien Morier-Genoud (dir.), Lectures et usages de la Grande Étude, Paris, Collège de France, Institut des hautes études chinoises, 2015, p. 327-372.

Recension(s) d’ouvrage pour des revues :
- « Françoise Mengin, Fragments d’une guerre inachevée. Les entrepreneurs taiwanais et la partition de la Chine, Paris, Karthala, 2013 », Études chinoises, n° 33-1/2014, p. 183-186.